Les artisans de lumière

« Les artisans de lumière » sont comme des poissons à qui on demanderait d’être des écureuils.

Un poisson qui vit dans un monde d’écureuils risque de se sentir nul, incapable car il n’arrivera pas à agir comme eux. Il essayera vainement de grimper aux arbres mais sans succès. Les écureuils se moqueront certainement de lui car ils ne comprendront pas cet être étranger. Il sera rejeté car différent d’eux. Le poisson lui‑même se mettra certainement en repli ; il se verra opposé aux autres et se pensera comme défaillant car dans l’impossibilité de se fondre dans la communauté et d’adhérer à son mode de vie et à ses règles.

Et pourtant, le poisson n’est pas du tout incompétent. Il n’a simplement pas les mêmes potentiels qu’un écureuil ; il est fait pour nager et il a les nageoires requises pour pouvoir le faire ce que n’ont pas les écureuils. Il n’est tout simplement pas fait pour évoluer dans le même environnement. Et le poisson à des richesses que n’ont pas les écureuils.

Voilà ce que peut ressentir un guérisseur ou un artisan de lumière qui s’ignore. Il va se sentir en marge, incompétent, ignorant du monde, tel un poisson devant un arbre. Il pourra se percevoir inférieur car inadapté à la société. Et pourtant, à l’instar d’un poisson qui a besoin d’être dans un environnement aquatique pour vivre et se déployer, l’artisan de lumière à besoin d’aller vers le monde de l’énergie et de l’invisible pour se retrouver et vivre pleinement ses potentialités.

Le monde des écureuils qui symbolise, ici, notre monde matérialiste, individualiste, où la valeur marchande prédomine sur la valeur de la Vie, paraît totalement incohérent et désœuvrant pour un guérisseur. Pour lui, le principe de Vie est primordial puisqu’il est le vecteur de l’essence même de toutes choses.

Pour revenir à la métaphore, il est donc douloureux pour un poisson de vivre dans le monde des écureuils tant qu’il n’a pas compris sa nature et dans quel environnement il doit se mouvoir. En comprenant petit à petit son espèce, il pourra retrouver l’estime de lui et ce pour quoi il est fait. Un artisan de lumière doit petit à petit baigner dans la lumière, comme un poisson dans l’eau, pour pouvoir déployer tout l’amour inconditionnel dont il est pourvu. »

C’est ce que nous essayerons ensemble de mettre en pratique.